Le cinéphile tranquille | Pour changer le monde, il faut changer les imaginaires. Pour changer les imaginaires, il y a le cinéma et les arts…
Mode
Plein Ecran

Tout est possible…mais pour le pire.
Missing (Costa-Gavras, 1982)

Ou comment au détour d'une séquence, un cinéaste a peut être capté l'essence même d'une dictature. Sur Missing (Costa-Gavras, 1982)
3 mai 2012
 / 

La revancha del tango.
Débat Hollande-Sarkozy (mai 2012)

5 ans après, il est étonnant de constater que ce qui était déjà visible mais peu remarqué est devenu évident pour tout le monde. Avec en prime un moment magique. Sur le débat Hollande-Sarkozy (mai 2012)
2 avril 2012
 / 

Tout condamné à mort aura la tête tranchée.
Les 12 salopards (Robert Aldrich, 1967)

Un début de film tronqué de quelques secondes suffit à faire d'un criminel condamné à mort uniquement un condamné à mort. Surtout quand on le voit des dizaines et des dizaines de fois. Sur Les 12 salopards (Robert Aldrich, 1967)
14 mars 2012
 / 

Les témoins de moralité.
38 témoins (Lucas Belvaux, 2012)

Un cinéaste à message qui fait un film pompeux et lourd. Bon ça arrive, mais avec en prime une logique syllogistique c'est le petit miracle Belvaux. Sur 38 témoins (Lucas Belvaux, 2012).
7 février 2012
 / 

La morale des contes modernes.
Le Gruffalo (Jakob Schuh, Max Lang, 2009)

Pas de découverte pour tout un chacun, les contes pour enfants -et pas qu'eux bien sûr- sont des récits moraux pour appréhender le monde, le comprendre. Mais quelque fois, la morale n'est pas là où l'on croit. Sur Le Gruffalo (Jakob Schuh, Max Lang, 2009).

Tu sais que…
Adieu (Arnaud des Pallières, 2003)

Tu sais que tu as vu un film important pour toi quand... Sur Adieu (Arnaud des Pallières, 2003)
 
4 novembre 2011
 / 

Je me souviens

Je me souviens que lorsque j'étais enfant les cinémas permanents existaient encore. Il n'y avait pas de séance à proprement dites comme aujourd'hui. On achetait son billet et on entrait dans la salle. Et tant pis si le film avait commencé depuis 5, 10, 15 minutes, voire même si on arrivé pour la fin.

La règle du jeu.
Pater (Alain Cavalier, 2011)

Des acteurs qui improvisent, cela peut être formidable. Il faut seulement faire attention à ce que le réalisateur ne soit pas trop dans les parages. Sur Pater (Alain Cavalier, 2011)